lundi 24 juillet 2017

Historique d'un mode de pensée sénile.

Ambivalence représentant le Cardinal
Chibly et le vèvè dans le vodou 
L'être humain aime bien se conforter des idées reçues, des lieux communs, bref des recettes toutes faites. Par expérience, je constate souvent si tu décides de changer la façon de faire ou de comprendre, tu as en général plus de 80% des gens qui s'y opposent grosso modo. Le reste, on y trouve des indifférents ou insouciants, qu'on peut estimer à 16%. Et le reste du reste, soit le 4% restant, plus de 3% qui est dans l'expectative. Et enfin, ce qui reste de tous les restes, les esprits dynamiques. Il ne faut surtout pas oublier que toutes ces catégories soient stratifiées, donc elles ne sont pas d'une homogénéité parfaite. Ainsi s'y retrouvent des sous-catégories. C'est donc un constat attesté partout, à la différence, dans les pays où les gens ont reçu une formation dépouillée de religiosité, l'ouverture d'esprit de cette frange les rend plus perméable aux idées nouvelles. L'exemple d'Einstein qui a trouvé un petit noyau de physiciens qui avalisait sa théorie et de Peter Higgs sur les bosons de Higgs qui paraissaient au début superflus mais qu'en 2012 la CERN (L'Organisation européenne pour la recherche nucléaire) a confirmé cette théorie émise en 1964 par Higgs et deux autres chercheurs parce qu'il y avait d'esprits ouverts qui regardaient cette proposition sans oeillères. Ce jour-là, comme l'expliquait Higgs, il passait d'un pur inconnu à la stature de vedette, donc invité à toutes sortes de réunion, même mondaines.

Une clarification s'impose ici. En Haiti ou dans la diaspora, il y en a de ces gens mais ils ne constituent pas une masse critique. C'est pour cela, je parle de façon globale, car le système d'éducation nous a plié à un mode de pensée qui est la typologie de l'haitianité. Je dirais même haitianure ou haitiure. Chaque peuple a ses démons et ses anges; ces défauts et ces qualités. Il charrie ses vieux réflexes ancestraux dans ces gènes que seule une éducation taillée sur mesure, à l'ère du temps, peut obvier pour l'essentiel ce fardeau mental. Les Français ont un sens inné mais cultivé pour l'histoire et les idées utopiques; les Britanniques pour l'économie; les Allemands pour la philosophie; les Chinois la patience; Les Noirs, les Arabes pour le partage, et un côté même ingénu, surtout chez les premiers; les Hindous le vertige des nombres. Pourquoi ne faut-il pas tirer avantage l'un de l'autre. Vice versa. Sachant qu'aucune civilisation ne peut se targuer d'être de la génération spontanée, chaque civilisation étant un passage obligé aux suivantes. Sans l'Égypte pas de Grèce; Sans les civilisations mésopotamiennes pas d'Égypte, etc.

Grammaire de la pensée philosophique haïtienne (4 de 5)

Jouer à l'autruche; angoisse de la vérité→→→→ Le groupe musical, Les frères Parent, dans les années 80, disait que les problèmes Est-...