Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages portant l'étiquette responsabilité

Haïti : sortir de l’impasse

Laurent Lamothe comme Premier ministre et Michel Martelly en tant que président d'Haïti Sont l'expression de la déconfiture, du pourrissement de la société haïtienne. Ce n'est pas un hasard qu'on a le GRAHAN (Groupe de Réflexion et d'Action pour une Haïti Nouvelle). D'ailleurs, pour la réflexion c'est nulle : la réflexion sans la pensée vu la complexité de la problématique haïtienne - d'ailleurs, tout problème doit être dialectiquement posé- amènerait inexorablement à un problème de méthode; pour l'action, les démarches de cet organisme amèneraient inéluctablement à l'impasse; Pour une Haïti nouvelle n'est pas nécessairement une nouvelle Haïti. Si le pays devient une bordel, ce sera une Haïti nouvelle; en revanche, une nouvelle Haïti, ce sera un pays où on aura rompu les liens d’inéquité, d'exclusion de la majorité de nos compatriotes. Un problème mal posé devient une impasse.

L’irresponsabilité ou l’ignorance du ministre des affaires étrangères

Les propos insensés sur l'innocence de la MINUSTAH (Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti ) sur la propagation de l'épidémie de choléra du ministre des affaires étrangers, Pierre Richard Casimir, ne nous ont pas du tout surpris. Avec des amateurs, dans un gouvernement dysfonctionnel, dirigés par un Premier ministre qui est incapable de penser le développement, de surcroit un président qui confond vitesse et précipitation ne peut que pondre de la médiocrité. Pourquoi le ministre a-t-il eu d'emblée un parti pris pour l'ONU? Pourquoi ferme-t-il la porte à toutes possibilités de poursuivre cette organisation internationale? À quand la fin de dirigeants incompétents à la tête de ce pays?

Des études indépendantes menées par un chercheur français, Renaud Piarroux, d'une part, et, d'autre part, des chercheurs américains, dont de la Harvard Medical School et Rita Colwell de l'Université de Maryland, et même le rapport scientifique de l'ONU, r…