jeudi 20 juin 2013

Haïti, le remplacement des élites est impératif!

Il y a de ces absurdités que l'on ne pourra pas avaler juste pour faire partie du sérail des chantres de l'intelligentsia haïtienne. Plus je scrute cette bande de sophistes, plus je ne tolère plus leur posture intellectuelle. J'ai été aussi fasciné par un certain nombre de louanges dont nos intellectuels se paraient de façon ostentatoire. Par exemple, ces apories dont on s’enorgueillissait d'avoir fourni à l'Afrique, au Québec des professeurs dans les années 60. Ou encore Émile Saint Lot lors des débats sur l'adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, en grand tribun et dans un français impeccable, en tant que rapporteur, a charmé l'assistance, qu'un périodique français a pu dire que «si bien parler est Haïtien, alors nous sommes tous Haïtiens».  Une autre anecdote c'est Mao Zedong ou Mao Tse-Toung qui disait de Jacques Stephen Alexis qu'il était le noir le plus intelligent qu'il n'est jamais rencontré. Jean Casimir, sociologue haïtien, eut à dire de quel droit s'arrogeait Mao pour sanctionner l'intelligence. Autrement dit, nous sommes, en tant qu'être humains, aussi intelligents que tous les autres membres de l'espèce, qu'il n'y a pas de particularité nègre en la matière. Je formulerais cette même réponse à Jacques Barros qui eut à dire que Jean Léopold Dominique était le dernier francophone vivant en Haïti dans son livre Haïti de 1804 à nos jours. Je vous ferais grâce d'autres allusions du même genre.

Grammaire de la pensée philosophique haïtienne (4 de 5)

Jouer à l'autruche; angoisse de la vérité→→→→ Le groupe musical, Les frères Parent, dans les années 80, disait que les problèmes Est-...