Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages portant l'étiquette instabilité

Michel Martelly et Laurent Lamothe, le summum de la crise haïtienne

Petite réflexion ou questionnement sur l'impasse haïtienne; la crise qui n’en finit plus, et la persistance de nos élites à s'engoncer dans des schémas de pensée révolue. Parce que j'ai entendu trop souvent, et j'ai déjà donné mon point de vue sur cette question dont on s'enorgueillit sottement, qu'il y a plein d'Haïtiens qui brillent à l'extérieur. Pour moi, je trouve ça tout à fait naturel. Anténor Firmin a déjà magistralement fait la démonstration dans son livre De l’égalité des races humaines, et Cheikh Anta Diop dans son livre Nations nègres et culture est aussi arrivé à la même conclusion que lui, que le nègre n'a rien à envier aux autres genres de l'espèce humaine. Pour bien d'entre nous, il me semble que cela nous surprend qu'un nègre ait brillé dans les champs de la connaissance, donc ainsi je pourrais en déduire qu'on avalise implicitement la thèse de l'infériorité du nègre. Il y en a même un Haïtien au Québec, dont j&#…

Le mal haïtien : une endémie séculaire

La gravité de la situation d’Haïti ne peut être saisie à travers le prisme du conjoncturel ou de l'évènementiel. Diaboliser le nouveau pouvoir, celui de Martelly-Lamothe comme épiphénomène, c'est rater le bateau dans la compréhension des racines du mal qui gangrène ce pays arrivé à sa métastase; il n'est que la reproduction d'un savoir-faire dans l'art de détruire ce pays. Dans l'inconscient collectif, s'imprègnent les germes de destruction massive de tout un peuple : drôle de bizarrerie. Le suicide collectif est orchestré par des élites qui auraient dû être en mesure de se hisser à la hauteur du drame annoncé. À force de mystifier le bon vieux peuple, les élites se mystifient elles-mêmes; elles finissent par prendre des vessies pour des lanternes. Ce pays est un terroir fertile pour les mercenaires, les flibustiers et pirates de tous acabits. L'histoire de ce pays recèle la quintessence de tout ce qui est aux antipodes de la modernité : la zizanie Noi…

Les racines profondes de la crise structurelle haïtienne

Aujourd'hui, je voudrais partager avec vous ma réflexion sur les racines profondes de la crise haïtienne qui perdure depuis au moins 208 ans. Après avoir réalisé une révolution, en 1804, qui est la révolution la plus importante, depuis la découverte de l'écriture, dans l'histoire de l'humanité, ce pays s'entête à creuser sa descente aux enfers. Il est évident que le racisme ambiant dans les relations internationales que les puissances européennes avaient pour credo tout le long du XIXe siècle et pendant la première partie du XXe siècle a été un frein important dans le relèvement d’Haïti. On a qu'à se rappeler l'énorme indemnité payée à la France pour la reconnaissance de l'indépendance du pays, soit 90 millions de francs or , qui représentent aujourd'hui 17 milliards d'euros. Les brigandages de l'Allemagne, soit dans les affaires du capitaine Batsch ou de Luders; le financement de l'instabilité durant le XIXe siècle par la fabrication…