Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages portant l'étiquette dialogue national

La maladie sociale commence par la tête

Pensée sclérosée : blocage inextricable

Je ne saurais faire abstraction de ce parallèle pour jeter un coup d’œil sur les conditions qui ont amené à la disparition des habitants de l’Île de Pâques ou de l’effondrement de la civilisation Maya et Aztèque pour porter un certain éclairage sur la crise haïtienne. Dans les trois cas, c’est l’orthodoxie de la pensée, le dogmatisme invétéré qui a déterminé leur sort. Quand un peuple ne peut pas créer de rupture épistémologie avec le mode de pensée qui l'entraine dans sa dégringolade éperdue, il subit du même coup la loi fatale de la sélection naturelle1. A voir la dégringolade d’Haïti parée de ces élites dogmatiques, l’espoir d’un revirement laisse perplexe tout bon observateur de la situation.

Un exemple pourra suffire pour illustrer cette inquiétude, c’est la légèreté avec laquelle le lettré haïtien s’exprime sur n’importe quel sujet. Le cas le plus saisissant est cet été quand Hérold Jean-François2 affirmait que le relèvement du pays …

Le 12 Janvier 2015: saut dans l’inconnu ou statu quo?

Une crise sans lendemain Prévoir le dénouement de toutes crises, dans n’importe quel pays, est un exercice hypothétique . Dans le cas d’Haïti, c’est purement jouer à la roulette russe. Le hasard joue un rôle prépondérant parce que ce pays est dépourvu d’institutions, l’humeur du chef de l’état conditionnée par celle des États-Unis est la seule mesure de la marche des affaires de l’État. La crise électorale, qui est la manifestation de la crise sociétale, est dans l’impasse depuis au moins la fin de la présidence de René Préval, que Martelly entretient et maintient nette, prouve une chose : le saut vers la modernité fait peur aux élites parce qu’elles sont incapables de mener la barque nationale, car leur courte vue qui est un symptôme de leur intellect confus et confondu. Il suffit de mesurer la production intellectuelle à l’aune de la science pour s’en rendre compte. Des concepts à l’emporte-pièce, depuis les cinquante dernières années, comme le fascisme créole du sous-développement…