mardi 15 novembre 2011

Séance d'interpellation reportée

Eh oui, la séance d'interpellation du ministre de la justice et de son secrétaire d'état devant le sénat de la république est reportée pour le mardi 22 novembre 2011. La raison invoquée, c'est qu'il faut donner du temps à la commission d'enquête sur l'affaire de l'arrestation du député Arnel Bélizaire afin de faire la lumière sur les responsables de cet acte illégal.

A première vue, cela semble normal, car les sénateurs veulent agir selon les règles de l'art. Aussi, c'est une façon de rompre avec la tradition qui consiste  soit à faire des compromissions, soit à agir sur un coup de tête. Il est vrai que le fait de donner un vote de censure au ministre de la justice laisserait entier ce problème, d'un côté et, de l'autre, on ne saurait qui sont le ou les responsable(s). Par ailleurs, on ne pourra pas apporter des correctifs dans le fonctionnement des institutions de l'État. 

Cependant, il ne faut pas être d'un optimiste béat, car on ne change pas la tradition d'une baguette magique. Le décor politique d'aujourd'hui est différent de ceux d'autrefois, mais il ne faut pas oublier que la vraie représentation théâtrale se joue à l'arrière scène, donc hors des projecteurs, ainsi il ne faut pas s'étonner si la séance du 22 novembre accouche d'une souris...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Grammaire de la pensée philosophique haïtienne (4 de 5)

Jouer à l'autruche; angoisse de la vérité→→→→ Le groupe musical, Les frères Parent, dans les années 80, disait que les problèmes Est-...