mercredi 21 décembre 2011

Le père Noël arrive en Haïti

Le père Noël, en la personne du président de la République, Michel Martelly alias Sweet Micky, est en pèlerinage de distribution de cadeaux de Noël. Le chef de l'État et sa femme visiteront six villes durant la saison des fêtes de Noël. La semaine dernière, soit le 17 décembre, il était à Port-de-Paix et, hier, il était au champ de Mars, non loin du palais national, pour la distribution de cadeaux, le tout dans une ambiance de kermesse, animée par les groupes musicales T-Vice et RAM, en compagnie de son bras droit, le fameux Roro Nelson. La générosité du président par des cadeaux importants, tels que des voitures, des motocyclettes et des enveloppes d'argent, est une opération de charme qui dénote le caractère populiste de ce président.


Cette opération de charme coûte au trésor public la rondelette somme de 10 millions de dollars. Il est sûr et certain que cette action est très appréciée par une frange importante de population, soit la plus déshéritée. En plus, pour une population paupérisée à plus de 90% et, de surcroît à plus de 90% analphabètes (toutes formes confondues), cette mesure est une œuvre extraordinaire qui va tout droit dans le cœur de cette dernière. En revanche, pour tout esprit averti avec un minimum de notions économiques, c'est vraiment un acte de crétinisme notoire sinon de démagogie. Les effets escomptés sur le bien-être de la population est totalement nulle.


Un esprit cartésien aurait mis cette importante somme dans des programmes d'incitation à la production ou à l'amélioration de certains services, tels que des programmes parascolaires, la construction d'écoles, etc. En quoi la distribution de cadeaux améliorait-elle les problèmes structurels de ce pays? Les dernières nouvelles économiques montrent le recul de la production nationale, donc de la croissance économique. Où va Haïti avec ses incompétents? Quand on connaît l'incompétence des conseillers du président avec un gouvernement aussi immature que celui Gary Conille, le pays continuera inexorablement sa chute aux enfers. On ne saurait conclure qu'un si grand pays avec de si petits hommes en est un mariage malheureux, une incongruité de l'hisoire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Grammaire de la pensée philosophique haïtienne (4 de 5)

Jouer à l'autruche; angoisse de la vérité→→→→ Le groupe musical, Les frères Parent, dans les années 80, disait que les problèmes Est-...