mercredi 9 mai 2012

Haïti : société démocratique ou société corrompue

La séance de ratification au sénat de la République de Laurent Lamothe, hier soir, a donné lieu à une cynisme parodie, avec des cabotins corrompus jusqu’à l’os. Le résultat était connu d’avance. L’heure butoir était minuit afin de permettre aux dix sénateurs en fin de mandat, des mercenaires de Lamothe, de ratifier leur poulain. En dépit des accrocs au règlement du sénat, dont la distribution du texte de la politique générale du gouvernement 48 heures avant cette déclaration devant cette chambre, le président du Grand Corps, Dieuseul Desras, a quand même avalisé la procédure de ratification. La propension du sénateur Youri Latortue à faire des débats juridiques n”était pas au rendez-vous; il s’est tue comme un maudit ignare. Une chambre des sénateurs remplie de juristes a accepté à la majorité de violer tous les principes démocratiques, à l’exception de 8 sénateurs, dont Anick François Joseph, Stevenson Benoit, et j'en passe, qui ont laissé l’Assemblée.

Youri Latortue et Joseph LambertCombien ses sénateurs ont-ils été payés pour vendre leur âme à la cause de Laurent Lamothe ? Ils l’ont tellement fait sans aucune élégance que cela répugne encore davantage. Tout le monde s’y attendait car plusieurs sénateurs n’étaient présents que pour voter pour la politique générale du Premier ministre. Ils étaient là pour donner un chèque en blanc à ce dernier. Et pourtant cela devrait être le moment d’entamer le débat sur les grandes orientations de ce gouvernement, de démontrer la faisabilité ou pas des propositions du chef de la primature. Non, les intérêts particuliers priment sur l’intérêt général selon l’attitude et le comportement des sénateurs.


La pauvreté généralisée d’Haïti est la cause de ces comportements déviants. La crise généralisée, tant matérielle qu’intellectuelle, explique depuis longtemps la descente aux enfers du pays. Cependant, depuis plus de 50 ans, cette chute libre s’amplifie et, aujourd’hui, cet atterrissage est consommé. Haïti peut-elle aller plus bas que ça ? J’ose espérer que nous avons atteint le fond du baril.

http://haiti-tribune.blogspot.com/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Grammaire de la pensée philosophique haïtienne (4 de 5)

Jouer à l'autruche; angoisse de la vérité→→→→ Le groupe musical, Les frères Parent, dans les années 80, disait que les problèmes Est-...