samedi 5 mai 2012

La ratification de Laurent Lamothe, une vaste politique de corruption

Laurent Lamothe
Où va Haïti ? On se serait fortement tenté de répondre par la négative dans la mesure où sur l’échiquier politique, les acteurs sont de si peu calibres, et de malhonnêteté évidente, qu’ils n’inspirent aucune confiance. Je parle particulièrement du parlement et de l’exécutif en général. L’approbation par le sénat, il y a plus d’une quinzaine de jours, de Laurent Lamothe suite à un rapport à l’emporte-pièce sur son éligibilité ou pas et le saupoudrage pécuniaire ou autres de plusieurs sénateurs, et les allégations de pots-de-vin de Lamothe pour acheter le vote de certains députés cette semaine pour sa ratification comme Premier ministre, pourrait amener le plus optimiste des observateurs de la scène politique à perdre tout espoir d’une lueur de sortie aux enfers d’Haïti.

Le Premier ministre ratifié par le parlement est crédité de l’épithète dynamique, surement par ce qu’il a orienté la chancellerie vers son fameux slogan de la diplomatie des affaires. Cette absurdité de la diplomatie des affaires que j’ai démonté dans un de mes billets a donné au chef de la primature ses lettres de noblesse auprès de plusieurs parlementaires. Ne pleurez pas. Riez. Alors pourquoi ces parlementaires ont-ils besoin de monnayer leur vote ? Aussi pourquoi l’enquête sur la nationalité de Sweet Micky est mort au feuilleton ? Pourquoi les députés ont-ils décidé de sursoir sur la mise en accusation de Martelly suite à l’arrestation du député Arnel Bélizaire? Nous soulevons ces questions pour faire montre le caractère inconsistant de beaucoup de ces législateurs. En conséquence la ratification de l’ancien ministre des affaires étrangères ne doit surprendre personne.

Maintenant que le cocktail Martelly-Lamothe est prêt, attendez de voir s’il est digestif, comme je l’ai analysé dans plusieurs de mes billets, dont celui intitulé : Lamothe et Martelly, un cocktail désagréable pour Haïti. Attendons de voir la composition des membres de ce gouvernement pour voir si Laurent Lamothe est capable de s’entourer de gens qui ont les qualifications, la probité et l’intelligence nécessaires afin d’établir une méthodologie éprouvée pour s’attaquer a la dure réalité globalement misérable du pays. Là nous pourrons déclarer avec certitude si notre supputation s’avère ou pas. Laissons la chance, pour l’instant, au coureur; espérons que la montagne n’accouchera pas d’une souris.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Grammaire de la pensée philosophique haïtienne (4 de 5)

Jouer à l'autruche; angoisse de la vérité→→→→ Le groupe musical, Les frères Parent, dans les années 80, disait que les problèmes Est-...