Passer au contenu principal

Messages

Haïti, « diplomatie d’affaires ou diplomatie d’affairisme »

« On a toujours l’impression de ne pas être au bon endroit à Davos, qu’une réunion plus intéressante a lieu quelque part dans un hôtel, et que c’est la qu’on devrait être.   Comme si le vrai Davos se déroulait en secret quelque part ».
Steve Case, fondateur de AOL

La chaudière de la politique haïtienne ne cesse de bouillonner tout au long du mois de janvier. D’après tous les indices, le mois de Février se coulera dans le même climat. Entre-temps, les rumeurs les plus folles circulent a flots dans le pays et la diaspora d’Haïti sur cette épineuse affaire de nationalités multiples. L’exécutif semble, en apparence,  bien sur, ne s’en foutre pas mal.

Pendant la fin du mois de janvier, six membres du gouvernement se trouvent à l’étranger. Le ministre des affaires étrangères, Laurent Lamothe, se trouve en France accompagné du ministre du tourisme, Mme Stéphanie Balmir, celui du commerce, Mr Wilson Laleau, et de la coopération externe, Mr Herve Day. Sans oublier le chef de cabinet de Mr Lam…

Lamothe et Martelly, un coktail désagréable pour Haïti

J’ai eu longtemps envie d’attaquer au slogan du ministre des affaires étrangères de Michel Martelly, Laurent Lamothe, de la diplomatie des affaires. Je trouvais que cette notion, à priori, avait plus une connotation de propagande que d’une réelle portée constructive du point de vue des relations internationales. Autrement dit, c’est une vision très réductrice des relations internationales.  Celles-ci incluent  tous les champs des relations entre États, allant de la politique étrangère proprement dite aux relations économiques, en passant par les relations para étatiques (ONG, multinationales). Bref, tout État sérieux doit avoir sa philosophie des relations interétatiques, en fonction de sa géopolitique (géographie, histoire, sociologie,  économique, etc. ).

Donc, la politique des affaires de Laurent Lamothe ne représente qu’une infime partie des relations internationales.  L’articulation de la diplomatie d’un État  doit tenir compte des enjeux du moment avec ses forces et ses faibles…

La nationalité de Michel Martelly est douteuse

Après le tapage médiatique du président Michel Martelly en exhibant ses huit passeports haïtiens, le parlement haïtien n’en démord pas et signe que le chef de l’état reste et demeure suspect de double nationalité. L’argument en béton armé de Michel Martelly, en plus des passeports, est la déclaration de l’ambassadeur américain qui affirme que celui-là n’est pas citoyen américain. Pourquoi donc le doute persiste?

Trois arguments vont dans ce sens. Le premier est que l’étude des huit passeports par le corps législatif soulève des interrogations inquiétantes et judicieuses. Un des passeports a été trafiqués : au lieu de trente-deux pages, il en possède trente-trois. Le deuxième concerne la double identité : le président est connu aussi sous le nom de Michael Martelly. Alors que l’ambassadeur américain s’est prononcé sur la nationalité de Michel Martelly et non de Michael Martelly. Le troisième finalement est l’affirmation du sénateur Anick François Joseph que le 21 novembre 2007 voyageait…

Michel Martelly s'en fout du bien-être d'Haïti

Hier, le lundi 12 mars 2012, Michel a rendu visite Au Corps d'Intervention et de Maintien de l'Ordre (CIMO), un corps d’élite de la police nationale d’Haïti. Depuis près de neuf mois que le président est à la tête du pays, ce n’est qu’aujourd’hui qu’il a constaté avec stupéfaction les conditions de travail exécrables de ces policiers. Même le bâtiment qui loge les membres de ce corps
de la police est dans un état piteux. Consterné par cet état de fait, le chef de l’ état fait appel aux ambassadeurs des États-Unis et du Canada pour venir constater l’état de délabrement des lieus et les faibles ressources matérielles et financières à la disposition de ces agents de maintien de l’ordre, sans oublier d’ajouter que ce sont les gouvernements ces dernières qui veulent le renforcement de la police.

Il faut en rire ou pleurer devant une tel comportement d’un président de la République. Ce n’est un secret pour personne que la police nationale n’est pas du tout équipée. Que Michel Marte…

Michel Martelly Prouve sa nationalité haïtienne

Michel Martelly a présenté ses huit passeports haïtiens au Palais national en présence de journalistes, des membres démissionnaires du gouvernement de Gary Conille et du corps diplomatiques. L’ambassadeur des États-Unis, Kenneth Merten, a solennellement déclaré que le chef de l’état n’est pas citoyen américain. Par cette opération médiatique d’envergure, le président vient de marquer un point important dans ce conflit qui l’oppose au sénat de la République.



Cependant, des points importants restent obscures : le président n’a apporté aucun éclaircissement sur sa double identité qu’a révélé le sénateur de l’Artibonite, Anick François Joseph. Selon ce dernier, des documents officiels aux États-Unis font mention de Michael J. Martelly dans plusieurs transactions financières ou  affaires judiciaires au lieu de Michel J. Martelly. D’un autre côté, l’ambassadeur américain serait-il assez crédule d’omettre de vérifier la double identité du président haïtien avant de se prononcer officielleme…